Euro-Toques France

social-bg

Nespresso, entreprise responsable

NESPRESSO-POUBELLE.jpgSaviez-vous que seuls 1 à 2% de la production mondiale de café correspondent aux exigences de qualité et de profils aromatiques de Nespresso ?

Aujourd'hui, plus de 80% du café Nespresso est issu de fermes certifiées AAA pour une Qualité DurableTM, un programme de Nespresso qui vise à pérenniser la production de café de la plus haute qualité tout en préservant l’environnement et en améliorant les conditions de vie des caféiculteurs. Plus de 40% du café Nespresso est issu de fermes certifiées par l’ONG Rainforest Alliance.

Et saviez-vous que le café de Nespresso France est neutre en carbone ? Nous avons mis en place un ambitieux programme d'agroforesterie et plantons 500 000 arbres par an dans des fermes en Colombie, au Guatemala et en Ethiopie.

Pour en savoir plus sur nos initiatives responsables, RDV sur le site www.nespresso.com/entreprise/

 

 Nespresso.jpg

 

 

 

Serez-vous le S. Pellegrino Young Chef 2018 ?

Les candidatures sont ouvertesSPYC_2018_logo-01-2.png

Avis aux jeunes chefs ! Vous êtes un jeune chef professionnel et avez un plat signature qui peut vous mener jusqu’au sommet ? Vous souhaitez participer à un concours international et bénéficier des conseils personnalisés de chefs parmi les plus renommés au monde ? Déposez aujourd’hui votre candidature à S.Pellegrino Young Chef 2018.

Sanpellegrino_post_spyc2018.jpg

Lors de la prochaine édition de son concours culinaire international, S.Pellegrino offrira aux jeunes chefs talentueux du monde entier encore plus d’opportunités de développer leurs compétences, sous la houlette d’un chef prestigieux, et d’obtenir une véritable visibilité dans le monde gastronomique.

Les chefs du monde entier âgés de 30 ans maximum et possédant au moins une année d’expérience professionnelle sont invités à concourir avec un plat signature, qui sera noté par un jury composé de sept grands chefs internationaux, lesquels éliront en bout de course le S.Pellegrino Young Chef 2018.

- Film de Lancement San Pellegrino Young Chef 2018 -

L’an dernier s’est tenue une édition palpitante à laquelle ont postulé plus de 3 000 jeunes chefs professionnels venant des quatre coins du monde, qui s’est conclue par la victoire du finaliste américain Mitch Lienhard, coaché par Dominique Crenn. Le vainqueur, en recevant le titre tant convoité, a déclaré : « Cette expérience m’a permis de vivre jusque-là de nombreux moments inoubliables, et je suis reconnaissant pour l’impact que ce titre aura sur ma carrière. »

Vous trouverez ci-dessous toutes les informations concernant les étapes tant attendues de S.Pellegrino Young Chef 2018. Inscrivez-vous en ligne en indiquant votre plat signature afin d’embarquer dès aujourd’hui pour ce voyage culinaire international.

* PHASE 1 – Inscription en ligne
Du 1er février au 30 avril 2017, les jeunes chefs de tous pays âgés de 30 ans maximum auront la possibilité de présenter leur candidature ainsi que leur plat signature.
Pour faciliter le processus d’inscription, les candidatures peuvent être présentées dans différentes langues, parmi lesquelles :

- Le français
- L’italien
- L’espagnol
- Le mandarin
(Pour la Chine seulement, l’inscription complète peut être envoyée en mandarin à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

L’anglais demeurera toutefois la langue officielle tout au long du concours et lors de la Grande Finale.
Consultez le règlement complet du concours pour vérifier vos conditions d’admissibilité.

* PHASE 2 - Sélection des finalistes locaux
À compter du 1er juin, tous les candidats qualifiés seront répartis dans 21 régions en fonction de leur origine géographique. Les candidatures seront alors évaluées par l’ALMA, le premier centre de formation international pour la cuisine italienne, qui sélectionnera les 10 demi-finalistes pour chaque région géographique, sur la base de cinq critères appelés les « Golden Rules » :

INGRÉDIENTS : capacité à sélectionner les meilleurs ingrédients que le marché peut offrir en termes de qualité, de fraîcheur et d’exclusivité pour atteindre l’excellence gustative.
COMPÉTENCE : capacité à traiter les matières premières et à les transformer en un plat qui respecte leur essence.
GÉNIE : capacité à explorer des perspectives inédites, stimulantes et innovantes dans le respect de la culture de la bonne cuisine, avec un style personnel et contemporain, tout en maintenant un équilibre gustatif parfait.
BEAUTÉ : capacité à présenter le plat de manière esthétique pour en valoriser le contenu.
MESSAGE : capacité à communiquer un message clair à travers sa propre création et sa propre vision.

* PHASE 3 – Compétitions locales 2017
Du 7 juin au 31 décembre 2017, les dix demi-finalistes sélectionnés pour chacune des 21 régions géographiques s’affronteront lors de demi-finales locales, qui auront lieu dans chaque région. Lors de ces événements, les demi-finalistes cuisineront leur plat signature pour un jury régional exclusif, composé de chefs indépendants renommés. Ceux-ci évalueront les plats présentés sur la base des cinq Golden Rules et nommeront un vainqueur.
D’ici fin décembre 2017, les 21 jeunes chefs venus des quatre coins de la planète seront déclarés finalistes officiels et recevront leur billet pour la finale mondiale qui se tiendra à Milan, en Italie.
Chaque finaliste se verra assigner un chef (un membre de son jury régional), qui l’accompagnera comme coach, lui prodiguera des conseils afin d’améliorer son plat signature et l’aidera à se préparer pour la finale.

* PHASE 4 - Grand Finale de S. PellegrinoYoung Chef 2018
En juin 2018, les 21 jeunes chefs finalistes se retrouveront à Milan pour la Grande Finale organisée par S.Pellegrino. Ils se disputeront le titre de S.Pellegrino Young Chef 2018, qui sera attribué par le jury international des Sept Sages.

N’oubliez pas de suivre les derniers événements sur nos réseaux sociaux en utilisant le hashtag #SPYoungChef.

Remarque : les dates sont susceptibles d’être modifiées si besoin.

 Logo_SPELLEGRINO_HD1.jpg

 

 

3ème étape du Trophée Masse sélection Grand-Est

trophee_masse_01.pngLe Trophée Masse, seul concours autour d’un produit unique, le Foie Gras, réunit à chaque édition : 42 candidats et de nombreux chefs membres du jury (89 chefs représentant 76 étoiles et 17 MOF - chiffres de la 13ème édition).
Les lauréats des 5 sélections françaises, de la sélection luxembourgeoise et pour la première fois de son histoire de la sélection Suisse se retrouveront à la grande finale qui aura lieu le Lundi 29 janvier 2018 au Food’In Sud à Marseille, sous l’égide de Régis MARCON, triplement étoilé dans son restaurant de Saint-Bonnet-le-Froid (43).
Alain LE COSSEC, MOF et chef exécutif à l’Institut Paul Bocuse est le directeur technique de cette 14ème édition.

pascal9433KJeff_Nalin.jpgSélection Grand-Est
Lundi 13 mars 2017
Lycée Hôtelier Alexandre Dumas Illkirch
Président du jury : Pascal BASTIAN
L’Alsace-Lorraine accueillera la troisième sélection régionale du Trophée sous la présidence du chef doublement étoilé à l’Auberge du Cheval Blanc à Lembach, Pascal BASTIAN. Il y a deux ans, David Mehr, lauréat émérite de la sélection alsacienne gagnait également la grande finale de la 13ème édition. Lundi 13 mars, il sera de nouveau présent mais pour juger les plats des nouveaux candidats.

Sélection SuisseM.Roth.jpg
Lundi 26 juin 2017
Ecole Hôtelière de Genève
Président du jury : Michel ROTH
Cinquième étape de ce tour européen et pour la première fois de son histoire, le Trophée Masse se tiendra en Suisse.
Président du jury : Michel ROTH, MOF et chef exécutif à l’Hôtel Président Wilson à Genève, 1 étoile au restaurant Bayview. 6 candidats et un gagnant qui représentera la Suisse à la grande finale en janvier 2018.

CONCOURS en 3 services…
1 - Tourte ou petits pâtés en croûte à réaliser en portions individuelles, coupée en deux. La farce doit comprendre un minimum de 50% de foie gras, visible à la découpe. Décor libre.
2 - Une assiette gourmande chaude à base d’une escalope de foie gras de canard de 90g minimum. Légumes et fruits de saison. Jus ou sauce réalisé à base d’un vin imposé.
3 - Amuse-bouche au foie gras réalisé à partir des ingrédients restant des deux premières recettes. Recette anti-gaspillage !

1431_amuse_b_DV_08032016_170242__5DSR0312_00949_-_Copie.jpg  1441_Tourte_DV_08032016_171019__5DSR0327_00964-2.jpg  plat_chaud_DV_08032016_173656__5DSR0383_01020-2.jpg

Jurys et Candidats dévoilés

* Jurys
ALBRECHT Alexis - Au vieux couvent 1* à Rhinau (67)
BINZ Julien - Restaurant Julien Binz 1* à Ammerschwihr (68)
BUECHER Sébastien - Auberge Frankenbourg 1* à La Vancelle Village (67)
CIOLFI Louis - Fleur de Sureau à Gambsheim (67)

D'ONGHIA Sébastien - Il Cortile 1* à Mulhouse (68)
FAONIO Bruno - Le V'Four à Nancy (54)
GERMAIN Yannick - L'Auberge au boeuf 1* à Sessenheim (67)
GIRARDIN Eric - La Maison des Têtes 1* à Colmar (68)
GRUCKER Sylvie - Le Pressoir de Bacchus à Blienschwiller (67)
JAEGLE Jérôme - L'Alchémille 1* à Kayserberg (68)
JEGO Philippe - Chez Julien MOF à Fouday (67)
KINDERSTUTH Eric - Conseiller Commercial Chomette – Région Nord & Est
MEHR David - La Haché à Strasbourg (67) Lauréat de la 13ème édition
MISHLER Fernand - Strasbourg (67)
STAMM Nicolas - La Fourchette des Ducs 2* à Obernai (67)

* Candidats
LAURENT Nicolas - Le Chambard à Kaysersberg (68)
LEININGER Gilles - Le Jardin Secret à La Wantzenau (67)
MORGENSTERN Thibaud - Le Théâtre à Colmar (68)
ROTH Michel - Le Petit Stamm à Hatten (67)
SCHMIDT Régis - Royal Palace à Kirrwiller (67)
TRENDEL Alexis - Brasserie Les Haras à Strasbourg (67)

 

Prochain étape du Trophéee Masse : Sélection Rhône-Alpes
Mercredi 7 juin 2017 - Institut Paul Bocuse - Président du jury : Régis MARCON
Inscriptions ouvertes

 

 Masse_Orange_Blc.jpeg

 

Pour penser le fromage autrement …

Le 20 février s’est tenue la seconde édition du Cheese Day en plein cœur de Paris. L’occasion d’y organiser un workshop sur le thème « Fromage, plaisir et santé ».

Cniel_Photo.pngPlus de 50 invités, dont 35 journalistes et blogueurs de la presse alimentation/santé, cuisine, art de vivre se sont pressés pour écouter et apprécier les présentations des différents intervenants.

Animée par le journaliste Olivier MALNUIT, Grand Seigneur, Technikart, cette masterclass a débuté par l’intervention de Marie-Claude BERTIERE sur les secrets du « french paradox », termes employés par les anglo-saxons pour désigner la relation entre la tradition gastronomique de la cuisine française et la bonne santé du cœur dans la population. En dépit d’une consommation élevée en graisses et acides gras saturés, la France présente un taux historiquement faible de maladies cardiovasculaires : une exception épidémiologique et scientifique étayée. Le fromage est aussi une histoire de plaisir.
Les Européens connaissent le fromage depuis au moins 7 200 ans.
Il acquiert ses lettres de noblesse au XIXème siècle et devient, à lui seul, l’une des quatre séquences du « repas gastronomique des Français » (UNESCO, 2010). Ses modes de consommation évoluent sans cesse et s’adaptent aux comportements alimentaires émergents.

Du fromage en dessert, ou la « dessertification » du fromage, une histoire racontée par Eric BIRLOUEZ, sociologue, spécialiste de l’Histoire de l’alimentation, à travers un film à voir sur produits-laitiers.com et youtube, mais aussi Xavier THURET, MOF fromager, Ludovic BISOT, MOF fromager, Jean-Charles KARMANN, confiseur des fromages et Manu GAULT, fromaginagitateur, tous de la Ligue des Fromagers Extraordinaires, et Quitterie PASQUESOONE, journaliste culinaire et blogueuse pour une mise en bouche so « Sweet cheese ». Ces cinq protagonistes, ont enchanté les papilles du public grâce à des dégustations détonnantes.

 

Cniel-infos.jpg

Solid Manuel Detergent : Réduisez vos coûts de lavage de la vaisselle à la main et optimisez la performance

Diapositive12.JPG

Ecolab.jpg

Claude Petit
RESPONSABLE GRANDS COMPTES
Mobile +33 6 89 87 59 67
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Bienvenue aux Nouveaux Chefs

Bienvenue à Stéphane GOURAULT

GOURAULT Stéphane 1Monsieur Stéphane GOURAULT
Château de Montvillargenne
6 avenue François Mathet
60270 Gouvieux-Chantilly

www.chateaudemontvillargenne.com

 

 

 

 

 

 

Bienvenue à Alexandre KARP

Alexandre-Karp-copie-ConvertImage.jpgMonsieur Alexandre KARP
Château de Montvillargenne
6 avenue François Mathet
60270 Gouvieux Chantilly

www.chateaudemontvillagenne.com

 

 

 

Bienvenue à Jérôme JULIEN

JULIEN_Jérôme.jpgMonsieur Jérôme JULIEN
Restaurant Le Niçois
Quai Cléopâtre
83600 Fréjus

 

 

 

 

Bienvenue à Franck DENIN

DENIN-Franck-NB.jpgMonsieur Franck DENIN
Restaurant Francky's
33 route de la Gare
78890 GARANCIERES

 

 

 

 

 

Bienvenue à Eric STEPHAN

STEPHAN_Eric_BD.jpgMonsieur Eric STEPHAN
Eric Stephan & Conseil - Formation
29510 LANDREVARZEC

 

 

 

 

 

 

Bienvenue à Alexandre NATIVEL

NATIVEL-Alexandre-ConvertImage.jpgMonsieur Alexandre NATIVEL
Code Cuisine
14 rue du Cordonnier
57310 GUENANGE

 

 

 

 

 

Actualités

"Les Primeurs d'Avril" - 1ère édition - du 27 mars au 3 avril 2017

Affiche LPA 2017 BDMettre les Primeurs et leurs légumes en avant dans vos assiettes, c'est ne pas oublier l'importance de vos producteurs de proximité et les marchés locaux.

Ces légumes, issus d’une culture courte, se distinguent des légumes de garde par leur fragilité, leur épiderme fin, leur chair riche en eau, leur texture tendre et fondante, et leur saveur douce et légèrement sucrée.

Ils sont grandement appréciés des restaurateurs, mais aussi des consommateurs aux prémices des beaux jours. Ils se développent dans le premier cycle annuel, lorsque la luminosité augmente.

Pour cette 1ère Edition « Les Primeurs d’Avril », Euro-Toques France propose à ses Chefs de mettre un accent sur ces légumes gorgés de saveurs et faire découvrir ou re-découvrir leurs saveurs aux consommateurs de tous âges.

 

"Les Primeurs d'Avril" - 1ère Edition
du 27 mars au 3 avril 2017

 

 

 

Fusio, nouveau partenaire

Nous sommes heureux de vous annoncer notre nouveau partenariat FUSIO : un appareil nomade de cuisson infrarouge électrique sans contact qui vous permettra de cuisiner tout produit sans graisses brûlées, avec quasiment aucune fumée et le goût authentique des aliments est préservé.

fusio detoure couv  Plaquette agneau pg3

Il est désormais possible de cuisiner et de griller en intérieur !  

Fusio

 

 

http://agapea.eu/

 

 

 

Les Œufs en plein air ... suite

Malgré plusieurs demandes adressées à la Commission fin janvier 2017 (notamment de la part d’EuroCommerce, de le Copa Cogeca et les fédérations européennes des œufs et de la volaille) pour permettre des dérogations au statut « élevé en plein air » des œufs et d’autres produits issus de la volaille en raison de l’épizootie de grippe aviaire, celle-ci a indiqué le 8 février que cela n’était pas possible.  

En vertu de la réglementation de l’UE, si les poules dites élevées en liberté sont confinées pendant plus de 12 semaines, leurs œufs ne peuvent plus être étiquetés de « plein air », mais seulement comme des « œufs de poules élevées au sol ». Des changements de la législation pourraient intervenir plus tard selon le Commissaire à l’Agriculture Phil Hogan mais aucune exception ne peut d’après lui être faite à ce stade. La seule solution afin de couvrir les opérations d’abattage et de vide sanitaire serait que les différents États membres activent et cofinancent à hauteur de 50% des mesures de soutien du marché liées aux maladies animales prévues dans le cadre de l’OCM unique (règlement européen sur l’organisation commune de marché). À noter toutefois que ces mesures ne pourront pas couvrir les pertes de revenu liées au réétiquetage des produits.

Un mois après, le Royaume Uni a opté pour une solution introduisant la mention « eggs laid by hens temporarily housed in barns for their welfare » afin de tenter de limiter les pertes qui seraient, en quelques semaines à peine pour certains producteurs plein air, de plus de 15.000 euros notamment en Belgique où selon un article d’RTL du 7 mars 2017 « les œufs rétrogradés sont moins bien rémunérés: une perte de 250 euros par palette de 10.800 œufs ».

 

Sources : Euralia  14 mars 2017

 

 

Alain Millat arrive chez Euro-Toques France

20.jpg« La maison Alain Milliat produit des Jus & Nectars de fruits qui se caractérisent par une palette aromatique composée de goûts naturels et authentiques. L’engagement : retrouver le plaisir des fruits en pleine maturité, respecter leur nature et leurs nuances. Cette exigence revendiquée amène Alain Milliat à choisir ses zones de production et à travailler main dans la main avec des producteurs afin de retranscrire avec sincérité les caractéristiques des fruits.
Aujourd’hui, la Collection Alain Milliat est distribuée dans des cafés, hôtels, restaurants et épiceries fines qui partagent son exigence de qualité, en France comme à l’étranger. »

 Alain_Milliat.jpg

 

 

 

 

Domaine du Tariquet comme nouveau Partenaire

Domaine_du_Tariquet_noir_HD_300_dpi.jpg

Présentation du domaine
Situé en Gascogne dans le Sud-Ouest de la France, le Domaine du Tariquet appartient à la Famille Grassa depuis 1912. Cette propriété familiale compte désormais 1125 hectares de vignes en production dont une centaine dédiée exclusivement aux Bas-Armagnacs.
En qualité de propriétaire-récoltant, tous les vins et les Bas-Armagnacs du domaine sont produits à partir de raisins provenant exclusivement des vignes de la propriété.
Grâce à un encépagement varié (Ugni blanc, Colombard, Sauvignon blanc, Chardonnay, Chenin, Sémillon, Gros Manseng et Petit Manseng), des sols argilo-calcaires, des boulbènes et des sables fauves, associés à un climat océanique, le Domaine du Tariquet produit des vins équilibrés, frais et fruités, ainsi que des Bas-Armagnacs subtils et d'une grande finesse.

 www.tariquet.com

 

 

Réunion Régionale Euro-Toques France – Grand Est Lundi 9 janvier 2017 – Académie des Chefs à Metz

Ce Lundi 9 Janvier, l’ensemble des chefs de la région Grand Est (Alsace – Lorraine – Champagne – Ardenne) s’est retrouvé, invité par notre chef référent, Monsieur Alexandre Neveu dans l’enceinte de son établissement,  dans la ville de Metz.

Grp_Chefs_Gd_Est_9janv2017_BD.jpg

Les chefs ont pu, en présence de Monsieur Michel Roth, co-président Euro-Toques France, échanger, partager et envisager les actions pour l’année 2017.

Les deux dossiers prioritaires de 2017 retenus sont :
-      La consommation des produits de la mer pour préserver les ressources marines. Le dossier de la coquille Saint-Jacques sera présenté en Conférence de Presse en octobre prochain en Côtes d’Armor.
-
      Les Enfants et l’alimentation face au problème de l’obésité, plusieurs actions seront mises en place en régions et au niveau national dans le courant de l’année.

Michel Roth a souligné auprès des chefs présents et des partenaires son souhait de continuer à travailler ensemble, échanger ensemble, transmettre ensemble, communiquer ensemble.

Faire savoir et savoir-faire à travers le lobby Euro-Toques !!

Les partenaires Euro-Toques nous ont présenté leur plan d’actions de 2017 et ont pu également échanger directement avec les Chefs de la région autour d’un apéritif convivial tout en présentant leurs produits.

L’équipe du chef, Alexandre Neveu nous ont ensuite accueillis au restaurant Le Jardin des Chefs pour un déjeuner à base de produits locaux de nos partenaires, preuve de leur engagement pour la défense du Produit cher au cœur de Monsieur Paul Bocuse, notre Président Fondateur.

Chez Euro-Toques, « Notre Lobby, c’est le produit !! » et c’est pour cela que les chefs continuent de se battre et de vivre leur passion.

 

 

Revue de presse

Euro-Toques continue le combat pour la qualité du produit et la biodiversité

Le lobby pour la défense du produit, fondé il y a 31 ans par Paul Bocuse, poursuit sa lutte en adoptant lors de son congrès à Deauville une « motion à voter contre l'invasion de l'agrochimie dans nos assiettes » qu'il va soutenir jusqu'à Bruxelles.

ag-etf-deauville_2017_02.jpg© Louise de Murard
Réunis au Normandy Barrière à Deauville pour leur congrès annuel, les membres d'Euro-Toques France.

Lors de son congrès annuel, Euro-Toques France, seul groupement de chefs à bénéficier d'une présence permanente à la Commission européenne de Bruxelles, a tiré à son tour le signal d'alarme contre les conséquences du rachat de Monsanto par Bayer. « Ce nouveau mastodonte des semences et pesticides a une ambition : contrôler toute la chaîne alimentaire, de la terre où poussent les semences jusqu'à l'assiette du consommateur. Son ambition ? Accroître ses bénéfices au mépris de la biodiversité et de la santé des populations », a expliqué Bernard Fournier, président honoraire Euro-Toques France, à ses collègues. Le mouvement a voté une motion qui va se transformer en lettre ouverte au prochain ministre de l'Agriculture de la France. Elle sera aussi soumise aux autres branches européennes d'Euro-Toques (2000 membres au total dont 250 en France) qui ne devraient pas manquer de la signer. En parallèle, Michel Roth et Guillaume Gomez, co-présidents Euro-Toques France, vont oeuvrer auprès des associations de professionnels afin de les convaincre de rejoindre ce combat. « Nous sommes la seule association à être représentée à Bruxelles et donc la seule à pouvoir être écoutée. Rejoignez-nous ! Organisons un front commun pour avoir encore plus de chance d'être entendus ! », lance Guillaume Gomez. Pour finir, le texte ainsi soutenu sera présenté à la Commission européenne voire au Parlement européen.

Euro-Toques mène également d'autres combats de longue haleine, que ce soit sur l'étiquetage des produits frais, qui permet de savoir exactement d'où provient le produit. Cette mesure essentielle a été votée au niveau européen, mais le décret d'application tarde. La mobilisation contre l'obésité infantile est toujours aussi forte. Lors du congrès, le docteur Thierry Hanh a rappelé qu'en France, un enfant sur 5 est en surpoids (1,7 million d'enfants) et 400.000 sont obèses. Et les projections à 2025 sont alarmantes. Il salue la charte du menu enfant de l'association qui instaure le menu équilibré (moins de gras, de sel et de sucre), tout en veillant à une présentation ludique. Une charte qui devrait être développée au niveau national et européen.

Euro-Toques veut fédérer, non seulement parce que l'union fait la force mais parce qu'un état d'esprit de partage lie ses membres. « Nous souhaitons trouver plus de référents en région, tisser un maillage plus dense », souligne Michel Roth. « Notre combat, c'est la défense du produit, ajoute Guillaume Gomez. Il faut que nous soyons mobilisés afin de nous faire entendre. Rejoignez-nous ! »

 

Parution L'Hôtellerie Restauration - Nadine Lemoine
Mardi 21 février 2017

 

 

Congrès Euro-Toques France à Deauville

Le Congrès Annuel des chefs Euro-Toques se tiendra le 20 février prochain à l’Hôtel Barrière Le Normandy à Deauville. Le matin aura lieu l’Assemblée Générale sur le thème « Gastronomie, Nutrition et Santé » en présence des co-présidents Michel Roth et Guillaume Gomez, ainsi que des présidents honoraires Henri Charvet, Didier Peschard et Bernard Fournier, qui organise ce congrès.

GG__MR_2016bd.jpg  P._Bocuse-bd.jpg

L’après midi, un colloque se déroulera sous l’égide du docteur nutritionniste Thierry Hahn et du professeur David Khayat, Chef du service d'oncologie médicale de l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière.
Un grand dîner de gala, en présence du maire de Deauville Philippe Augier et de nombreuses personnalités du monde de la gastronomie, clôturera cette journée célébrant le « savoir-faire et faire savoir » pour « Convaincre plutôt que contraindre », devises des chefs Euro-Toques France.

 

Parution Le Chef
Le 14 février 2017

Euro-Toques : le lobby des cuisiniers prend la mer

Société secrète, discrète, inconnue du grand public, l’association européenne Euro-Toques, qui regroupe des centaines de chefs européens, est un lobby qui a tombé le masque lors de son passage à Metz, cette semaine.

copresidee-par-les-chefs-michel-roth-et-guillaume-gomez-la-filiale-francaise-d-euro-toques-compte-pres-de-deux-cents-membres-en-comparaison-l-espagne-en-recense-pres-de-six-cents-photo-gilles-wirtz-1484251224.jpg

Groupe de pression clairement revendiqué, l’association Euro-Toques a décidé d’irriguer les régions et de populariser son action en allant au contact du grand public. L’un de ses deux présidents, le chef étoilé, Bocuse d’or 1991, Meilleur ouvrier de France la même année et Mosellan, Michel Roth, a ainsi réuni à Metz le gratin de ses confrères du Grand Est.
Conviés chez Alexandre Neveu, chef du Jardin des chefs, les cuisiniers ont, naturellement, partagé un bon gueuleton et, surtout, leur vision de l’avenir au sein d’Euro-Toques. L’air de rien, cette association est une institution fondée il y a trente ans par le légendaire Paul Bocuse et son alter ego belge, Pierre Romeyer.

Code d’honneur

Ces deux génies des fourneaux ont établi un code d’honneur des chefs adhérents à leur mouvement : qualité des produits, sincérité du travail, défense d’une alimentation saine… Un label, mais pas seulement. « Dès l’origine, Euro-Toques est un lobby qui a voix au chapitre à Bruxelles, indique Michel Roth. L’objectif est de peser dans les débats sur les grands enjeux alimentaires et sur les réglementations européennes. »
Euro-Toques s’est, par exemple, illustrée dans le bras de fer qu’avait engagé la France au début des années 90 avec l’Union européenne pour défendre le camembert, mais aussi le roquefort, le reblochon et le vacherin. L’intention de l’Europe avait été alors d’imposer le lait pasteurisé pour la fabrication de nos emblèmes nationaux gorgés de lait cru. « Une émasculation », s’était même enhardi à l’époque le prince Charles d’Angleterre.

Camembert et chocolat

Il y a une petite dizaine d’années, Euro-Toques s’est impliqué dans les discussions sur la teneur en matières grasses du chocolat. L’Europe, qui n’est jamais à court d’idées, souhaitait, cette fois, autoriser l’usage de n’importe quelles graisses, végétales et animales, en remplacement du pur beurre de cacao dans la composition du chocolat.
« On a fini par obtenir une teneur de 45 % de graisses végétales, alors qu’on était parti de 70 % de graisses d’origines diverses », rappelle Monique Bescond, ambassadrice, conseillère du président de la République et lobbyiste assumée face aux puissants groupes de l’industrie agroalimentaire qui font la pluie et le beau temps à Bruxelles.
Autre année, autres chantiers. En 2017, Euro-Toques va s’attaquer à la défense des produits de la mer : surpêche, gestion des ressources, préservation des espèces comme la coquille Saint-Jacques. Sa communication grand public va aussi s’exprimer dans deux grosses opérations de lutte contre l’obésité infantile et contre le gaspillage alimentaire.

 

Le Républicain Lorrain - par Thierry Fédrigo
Paru le 13 janvier 2017

 

 

Les 100 Chefs : Alain PASSARD, premier des 100 Chefs 2017

Les_100_chefs.JPGEn 2015, nous lancions Les 100 Chefs, prolongement logique de nos Trophées Le Chef au niveau international. Leur dominateur commun reste primordial : donner la parole à la profession.
Dans un univers riche en prix, trophées et récompenses, Les 100 Chefs se démarque par cette particularité qui lui donne tout son sens : il est le seul classement mondial des chefs de cuisine établi en toute subjectivité par les chefs eux-mêmes ! C’est donc ici bel et bien le choix du cœur et la reconnaissance de ses pairs qui priment. Au-delà d’un énième classement ou palmarès, Les 100 Chefs est un baromètre de la profession où se retrouvent les référents, hommes et femmes en quête constante d’excellence, de la gastronomie mondiale.
Et parce que Les 100 Chefs est déjà inscrits dans le paysage de la profession, le Chefs World Summit à Monaco nous a invité à dévoiler le classement des 100, lors d’une soirée organisée à l’occasion de l’inauguration, le 27 novembre 2016. Pour cette 3e édition, les 534 chefs 2* et 3* du monde entier ont été sollicités.
Près de deux mois durant, ils devaient répondre, librement et anonymement, à cette question, aussi délicate et complexe que l’est la gastronomie mondiale : « Quels sont, selon vous, les 5 chefs internationaux qui portent le mieux les valeurs de la profession, créent une cuisine incontournable et chez lesquels il faut être allé ? »

Le Top 10 des 100 Chefs 2017 est le suivant :

Top_10.JPG1. Alain PASSARD - L’Arpège (Paris, France)
2. Martin BERASATEGUI - Restaurant Martin Berasategui (Lasarte Oria, Espagne)
3. Pierre GAGNAIRE - Restaurant Pierre Gagnaire (Paris, France)
4. Michel BRAS - Le Suquet (Laguiole, France)
5. Seiji YAMAMOTO - Nihonryori Ryugin (Tokyo, Japon)
6. Éric FRECHON - Épicure (Paris, France)
7. Jonnie BOER – De Librije (Zwolle, Pays-Bas)
8. Rene REDZEPI - Noma (Copenhague, Danemark)
9. Emmanuel RENAUT - Flocons de Sel (Megève, France)
10. Joan ROCA - El Celler de Can Roca (Gerona, Espagne)

L’essentiel de ce nouveau panorama de la gastronomie international en bref : l’arrivée de trois nouveaux Chefs : Alain Passard, qui fait son entrée directement à la première place, Jonnie Boer (7e) et Rene Redzepi (8e), qui font figurer pour la première fois les Pays-Bas et le Danemark dans le Top 10.

Retrouvez la liste complète des 100 Chefs 2017 en cliquant ici.

Parution Le Chef du 27 novembre 2016

 

 

Motion contre les Presticides

Les recommandations de Mr. Goodfish pour le printemps 2017

S'abonner à la eLetter

E-mail
 
Prénom
 
Nom
 

S'abonner
 
Se désabonner